En ce jour de glorification de la femme, d'abord, celles qui nous ont quittés et que nous avons connu, depuis la mort de Dian Fossey

Annelle, morte dans un accident de voiture, au Gabon
Rita brûlée vive dans sa maison à Durban
Liz et Véronique, désespérées, qui ont mis fin à leur vie
Bettina emportée par un palu foudroyant …

Que de disparations… ces femmes qui ont consacré leur vie pour les Grands Singes…

Femmes… femelles… Même combat dans le Règne Animal

 

Ces petites femelles que nous avons remises en forêt...effrayées, apeurées car elles, elles savaient…
Elles savaient, elles avaient eu le temps d'apprendre avant qu'on ne tue leur maman que la vie est un combat de tous les jours, que la compétition pour l'hégémonie est omniprésente en forêt. Que la loi du plus fort règne chez les chimpanzés…

Les images défilent ...2002, Makabana, tuée devant nous par nos relâchés. 2006, LPC, notre toute petite...par les chimpanzés sauvages. 2009 Mila, raptée par un groupe sauvage. Et encore… et enfin le 4 mars, notre toute dernière… Emilie...trouvée morte, en état de de décomposition avancée, son bébé encore dans le placenta, à 50 cm de sa tête. Elle était passée au camp, le 24 février, voir Marie Françoise, la vétérinaire et semblait en pleine forme, le bébé bougeait dans le ventre !

C'était sa sixième grossesse... Ses bébés étaient toujours magnifiques mais elle n'a jamais pu en garder un plus de 4 mois. Les sauvages étaient toujours là ... l’acceptant pendant ses chaleurs, mais faisant fi de toute empathie lorsqu’ils étaient face à elle en tant que jeune maman.
Emilie souffrait, elle voulait tant un bébé qu'elle verrait grandir. Elle a pris par deux fois le bébé de Tessie, sa grande amie, mais n'ayant pas de lait, l’un est mort, l’autre miraculeusement rendu à Tessie suite à notre intervention. En 2014, elles sont arrivées ensemble et ont présenté leurs bébés à Lucie. Grand moment d'émotion et d'espoir, pourvu que...
Hélas... Emilie a perdu le sien... Et a pouponné celui de Tessie sans le monopoliser. Elles auraient pu partager ce bonheur de la voir grandir mais encore une fois.... Tessie aussi perd ses petits…

 

Le traumatisme de ces jeunes mères, leur regard meurtri, leur cœur vide,… femelle… femme… pas de doute… même combat… Car c’est réellement un combat d’être femme, d’être mère…

En ce 8 mars, pour la journée de la femme, je me devais de parler de ces mamans chimpanzés, de leur courage, de l'amour, de la tendresse qu’elles ont pour leurs petits et de la confiance qu’elles ont en nous, qui leur avons rendu leur forêt, leur dignité. Car nous ne pouvons que les comprendre.
Je me devais de leur rendre hommage... Qu'on ne les oublie pas... 

De nous rendre hommage à toutes

Aliette JAMART

 

.