Emilie nous a quittés.

Nos équipes du Triangle ne la voyait que très rarement. Complètement indépendante, Emilie menait sa vie de chimpanzé libre entre ses amies Tessie et Kouilou et les chimpanzés sauvages. Mais parfois, elle passait "nous voir". Surtout lorsqu'elle avait donné naissance à un enfant ou lorsqu'elle était enceinte... comme pour partager avec nous ces heureux moments.

Malheureusement, Emilie a eu peu de chance avec ses bébés: disparition, rapt par les chimpanzés sauvages... les coups durs se multipliaient.

Fin février, Emilie débarque au camp bénévole. Marie-Françoise, notre véto du moment, l'examine et découvre avec plaisir une grossesse avancée. Emilie est en pleine forme, en bonne santé et semble sereine.

Le 4 mars, alors qu'une équipe part la localiser pour voir si la naissance a eu lieu, quel choc de retrouver sa dépouille.

Le corps est déjà très abîmé par la décomposition et l'origine du décès ne peut être déterminée. Le foetus est retrouvé intact près d'Emilie. Que s'est-il passé: complication lors de l'accouchement, attaque par une panthère, conflit avec des chimpanzés sauvages qui aurait dégénéré??? Nous ne savons pas.

Cette perte nous laisse sans voix et les yeux humides.

Bien sûr Emilie était un chimpanzé libre et c'est le risque de la liberté, bien sûr nous n'aurions pas pu changer le cours des choses et devons accepter les règles éditées par la nature... mais le coeur est lourd et la tête remplie de souvenirs...

Emilie, sauvée d'une vie de misère en 1994, aimée et soignée par Aliette Jamart puis par le reste de l'équipe de HELP au fil de ans...

La douceur incarnée.

Ses amies, Tessie et Kouilou, n'ont pas encore été observées depuis ce triste évènement*, n'ayant plus de collier depuis des années. Nous supposons que cette perte va profondément les marquer.

Nos équipes continuent d'avancer, de travailler pour ces chimpanzés à qui l'on a donné une chance de vivre leur vie et plus que tout nous avons besoin de votre aide.

http://www.help-primates.org/fr/adhesion.html

 

* Tessie et Kouilou ont été aperçues à plusieus reprises depuis, elles se portent bien. Marie-Françoise, rentrée du Congo le 9 avril 2015.