A quoi faut-il s attendre dans un pays qui projette de déforester une partie de son territoire pour planter des palmiers à huile ?

 

République du Congo

Forêt et diversification économique : une trentaine de termes de références en examen

« Les Dépèches de Brazzaville » - Mardi 18 Février 2014 - 16:35

 

Les agents du ministère de l’Economie forestière et du Développement durable, en collaboration avec la Direction des études et de la planification ainsi que l’unité de coordination du Projet forêt et diversification économique (PFDE), apprécient les termes de références proposés par les acteurs 

 

Une fois validés, ces termes de références permettront de mettre en œuvre le plan de travail annuel et le budget exercice 2014, approuvés par le comité de pilotage depuis décembre dernier. « Les termes de références, objets de la présente retraite, vont, pour chacune des activités à réaliser, donner l’éclairage sur les objectifs poursuivis, et l’ensemble de la procédure à suivre en vue d’atteindre les résultats escomptés. Ils revêtent de même, un caractère éminemment stratégique pour la mise en œuvre des activités du projet », a déclaré le coordonnateur adjoint du PFCE, Jacques Ossissou, à l’ouverture de l’atelier, le 18 février à Kintélé, dans la périphérie nord de Brazzaville.

Lancé en mars 2013, le PFDE a pour objectifs, entre autres, de renforcer les capacités institutionnelles du ministère de l’Économie forestière, et de créer un environnement favorable aux activités du secteur privé et des petits propriétaires dans le secteur forestier. Il vise également à faciliter l’implication des populations locales et autochtones dans la gestion des ressources forestières. Financé par le gouvernement et la Banque mondiale, ce programme vient en appoint aux grands défis internationaux auxquels le Congo fait face, à savoir le processus REDD+ et l’APV-Flegt.

Lopelle Mboussa Gassia