Varanus, unique représentant de la famille des Varanidae, est un genre de sauriens qui est appelé varan en français. Les espèces les plus connues sont :

- Varanus komodoensis : le Varan de Komodo, l'un des plus grands lézards actuels

- Varanus niloticus : le Varan du Nil

- Varanus gouldii : le Varan de Gould

Le mot Varanus est une latinisation du mot égyptien waran qui signifie "avertisseur", d'après une croyance selon laquelle les Varans du Nil avertissaient la population de la présence de Crocodiles du Nil.

 

Varan photographié au site du sanctuaire à Conkouati

sous le figuier devant la cuisine des travailleurs

 

Le varan du Nil est le plus grand lézard africain. Il vous surprendra au détour de la cuisine du sanctuaire à Conkouati,  où il a trouvé en effet un endroit facile pour "faire les poubelles" et récupérer  résidus et autres déchets de repas ou d'épluchures.

Mais n'ayez pas peur, ce lézard diurne de grande taille pouvant atteindre plus de 2 mètres de long, à la peau recouverte de petites écailles rondes, au long cou, à la tête triangulaire, aux mâchoires puissantes et à la langue bifide (comme les serpents), même s'il est carnivore, se contente généralement d'insectes, de poissons, d'oiseaux, de petites proies telles que des rongeurs, lesquels sont toujours proportionnels à sa taille. Au site du sanctuaire, en plus d'être détritivore, il est possible qu'il soit aussi responsable de quelques pertes dans la basse-cour !

 

 

Semi-aquatique, le varan est également un très bon nageur et l'adulte peut rester sous l'eau pendant plus d'une demi-heure. En le surprenant lors de vos excursions en forêt au triangle, vous n'aurez d'ailleurs que le temps d'apercevoir filer au sol un corps sombre aux taches ou rayures jaunâtres avant d'entendre un "plouf" dans la rivière voisine.

Ses membres sont bien développés, armés chacun de 5 grosses griffes acérées, et lui permettent de ne pas ramper que ce soit en marchant ou en courant. Sa queue aplatie verticalement est utilisée comme organe de propulsion et lui permet également de grimper aux arbres (semi-arboricole).

Le varan, contrairement aux autres lézards, ne peut pas se séparer de sa queue.

 

 

Le varan est ovipare. La femelle pond ses œufs dans une termitière (à défaut un terrier) les mettant ainsi que les futurs bébés à l'abri des prédateurs, et dans un endroit à température et humidité constantes, idéal pour  l'incubation des œufs de reptiles.

Un varan peut pondre 20 à 60 œufs ou la moitié du poids total de la femelle !

Après leur naissance, les petits varans se séparent et commencent  leur vie complètement solitaire, pendant 10 à 15 ans.

 

Termitière à proximité du sanctuaire

 

.