Lors des mes premiers temps sur le camp du Triangle, nous avions mis en place le suivi continu de Cheyenne, l'une de nos chimpanzés relâchés, afin de lui poser un collier. Cela signifie que nous devions la suivre du moment où elle quittait son nid le matin jusqu'à ce qu'elle fasse celui du soir, soit des départs en forêt à 5h30 du matin, et un relai d'équipes jusqu'à environ 18h. Une équipe de deux partait avant l'aube, puis vers 10h, l'un des deux rentrait au camp, donnait la position de Cheyenne, et le suivant devait retrouver l'équipier grâce à des vocalises. Un second relai se déroulait de la même manière à 12h.

 

 

Je me suis donc rapidement retrouvée à devoir partir seule en forêt et à tester mes capacités de vocalise. Je me rappelle tout particulièrement d'une fois, toujours avec Claude, décidément, où je suis partie à 10h pour le retrouver. Brady était arrivé au camp, m'a dit que Claude et Cheyenne n'étaient pas très loin, au croisement de deux layons, et je suis donc partie tranquillement en forêt.

Arrivée au lieu indiqué, j'ai vocalisé, pas de réponse...J'ai vocalisé le plus fort possible, toujours rien...

Me voilà donc partie pour une marche tout autour du point de rendez-vous, à vocaliser de tous mes poumons, sans avoir jamais aucune réponse. Je commence à me demander ce qu'il a bien pu leur arriver pour qu'ils s'éloignent aussi rapidement du point où Brady les avait laisser, et que je dois m'arranger pour les trouver sans trop tarder car il n'est jamais bon de laisser quelqu'un seul en forêt pour suivre un chimpanzé.

Je décide donc de descendre jusqu'à A1400, le layon principal, et d'aller chercher Marc si je n'avais toujours pas de réponse. Je marche jusque là, lance mon cri d'appel, un ouhou le plus puissant possible, et, miracle, Claude me répond enfin !! Me fiant à mon oreille, je me rapproche de lui, lançant des Ahou qui me répondent de plus en plus proches, jusqu'à ce que j’aperçoive Claude, au pied d'un arbre où se trouve Cheyenne.

Il est tout aussi soulagé que moi, et m'explique qu'il s’inquiétait car juste après que Brady soit parti, Cheyenne a décidé de marcher et l'a emmené loin sur A. Tout est bien qui finit bien, et j'étais heureuse de m'en être sortie sans demander l'aide de Marc cette fois !!

 

Marianne, bénévole HELP CONGO de août 2013 à mai 2014.